télécharger notre extension

lundi 18 mars 2013

« Star walls : « la guerre des clones a commencé »



Google Reader a tiré sa révérence sans explications probantes si ce n’est faire venir les internautes sur Google+. Certains parlent même d’un futur lecteur de flux RSS intégré à G+. Est-ce vraiment la fin de Google Reader le 1er juillet prochain ? Oui si l’on en croit l’éditeur « Google » qui informe d'ores et déjà chaque utilisateur de son service à faire le nécessaire. (je confirme c'est mort ! )
Ce n’est pas la première fois que Google ferme un produit (wave, Buzz et prochainement Apps Script, Google Building Maker, Google Cloud Connect ou Google Voice App pour BlackBerry. ) Mais c’est la première fois qu’il s’agit d’un produit qui est vraiment plébiscité tant par les internautes que par les développeurs. On ne compte plus les plateformes qui s’appuient sur Google Reader (Feedly, Flipboard, Flux D’act…)
Voilà pourquoi la toile est en deuil comme rarement elle ne l’a été pour un produit non pas grand public, mais connu et reconnu par les blogueurs, les développeurs, les « marketeurs » et tant d’autres qui font tourner le web.. . La mort d’un produit comprend un peu près les mêmes phases que le deuil d’une façon générale sauf qu’ici un produit peut revivre…
Phase 1 : Le choc, la sidération et le déni
Nous nous trouvons brutalement plongée dans un état de torpeur sans suit rapidement un déni une dénégation de la perte il n’y a qu’à voir les commentaires :
« C’est pas possible ! » « Il ne vont pas faire ça ! »
Phase 2 : Colère et marchandage
Mouvement de grogne à travers le monde via Internet, notamment en France. Le sujet s'est hissé en quelques heures parmi les plus discutés sur Twitter. Une pétition en ligne lancée aux États-Unis a déjà rassemblé plus de 130 000 signatures. Les nostalgiques rappellent que Google Reader est plus qu'un simple agrégateur, car il offre aussi des fonctions sociales d'annotations, de vote et de partage
« Google nous a pris pour des pigeons»
« Mais pourquoi il font ça ! » 
« Google Reader est 10 fois plus actif que Google+ c’est une honte ! »
« On ne va pas se laisser faire ! » signer la pétition…

Phase 3 : phase de dépression
Beaucoup moins visible sur la toile. Marqué par un repli sur soi… suivi d’un état émotionnel intense d’allure dépressive avec un vécu de culpabilité et de colère :
« il n’y a rien qui puisse remplacer mon « Reader »
« Aucun autre produit ne sera aussi simple et efficace que Google Reader »
Phase 4 : la Résignation
« On croyait que ça durerait éternellement ! C’est un leurre »
« On fera sans ! »

Phase 5 : la résurrection (ne vaut que pour un produit ou des croyants !)
« On va créer un autre outil encore meilleur» dixit les développeurs de Digg :
« … Nous avons entendu des gens dire que les flux RSS étaient une chose du passé… or nous sommes convaincus que ce produit mérite d'être sauvé… nous avons l'intention de construire un lecteur, à partir d'aujourd'hui. Depuis 2010, lorsque nous avons commencé à travailler sur News.me à betaworks, nous avons été obsédés par les outils qui permettent d’avoir de l’information en temps réel. C'est ce qui a guidé notre approche de reconstruction Digg, et c'est avec cette expérience derrière nous (y compris un tas d'erreurs), que nous allons construire ce nouveau lecteur. Nous espérons identifier et reconstruire le meilleur des fonctionnalités de Google Reader (y compris son API ), mais aussi les avancer pour s'adapter à l'Internet de 2013, où les réseaux et les communautés comme Facebook, Twitter, Tumblr, Reddit et Hacker… »


Résultats aujourd'hui en 2016 !

On a vu fleurir sur la toile plus d'une vingtaine de lecteurs de flux RSS et il doit en rester une bonne dizaine encore vivant à l'heure où je reprends cet article de 2013. Pour vous faire gagner du temps je vous les indique ci-dessous. Pour ma part, je trouve que Feedfly et Netvibes sortent du lot, même si j'avoue ne pas avoir encore testé Newsblur ou Reeder.

Concernant Feedly j'aurai apprécié pouvoir (par défaut) associer facilement un flux RSS dans Feedfly avec le navigateur Chrome. Pour ceux qui veulent y parvenir la petite solution consiste à cliquer sur ajouter un lecteur de flux puis dans le champ "description" écrire : Feedfly et dans URL coller ce lien: http://www.feedly.com/home#subscription/feed/%s    et voilà le résultat dans chrome :



Et vous, travaillez vous avec un ou plusieurs lecteur de flux RSS ?

Quel lecteur de flux RSS choisir ? (voir l'article du journal du net)

Digg Reader
Feedly
The Old Reader
NewsBlur
Reeder
NetNewsWire (Mac)
QuiteRSS

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Merci de rester courtois en toutes circonstance !

______________________________________________________________________



______________________________________________________________________

Metamoteur d'emploi