télécharger notre extension

lundi 16 juillet 2012

SCHÉMAS HEURISTIQUES / SITEMAP / Réseaux Sociaux : LinkedIn / Ripples



POURQUOI LES INTERFACES WEB PROPOSENT-ELLES SI PEU DE SCHÉMAS HEURISTIQUES & POURQUOI LES « SITEMAP » QUI POURRAIENT-ETRE UN ATOUT EN CE SENS SONT-ILS RELÉGUÉS AU RANG DE DERNIÈRE CHANCE…

Cet article pose la question de la représentation de l’information en se questionnant sur le fait que de moins en moins d’outils (à la connaissance de l’auteur) offre une recherche et/ou présentation de l’information sur le net sous la forme d’une représentation cartographique ou architecturée.



La somme des informations aujourd’hui à traiter devient considérable ! Que l’on soitconsommateur, étudiant ou cadre, le temps passé à la recherche, au traitement, à l’interprétation et à l’archivage de l’information a considérablement augmenté…
Or nous continuons à visualiser sur l’ensemble des sites internet des blocs de texte, image, vidéo, plus ou moins bien « trié, rangé, organisé »… en fonction de critères plus ou moins pertinents (populaires, dates…). Il existe pourtant des modèles de visualisation pour se représenter des idées, des informations, des messages sous formes de cartographie. C’est ce que l'on appel les schémas heuristique wikipedia) ils peuvent être utilisés pour des prises de notes, des exposés ou de la résolution de problèmes ; alors pourquoi pas pour de la navigation ?
Deux types de schémas heuristiques ce distingue : les « concept maps » et les «Mind Maps ® ». Une « Mind Map® » dispose d’un seul concept central, alors qu’une « concept map » en a plusieurs. Une « Mind Map ® » peut donc être représentée par une arborescence, alors qu’une « concept map » nécessite une représentation en réseau.
D’après les théoriciens de cette méthode, la « méthode heuristique » (du grec : découverte) privilégie le sens visuel et l’association d’idées. Elle permet à la pensée de s’exercer avec ordre, de discerner l’essentiel de l’accessoire, d’apercevoir les prolongements et les interférences… et vous le savez autant que moi, elles sont nombreuses ces interférences sur le net.
Alors pourquoi si peu de site, blog ou moteur de recherche ne propose ce type de présentation ?
Pourtant, notre réflexe (si nous connaissons cette possibilité) n’est-il pas lorsque l’on est perdu ou que l’on ne trouve pas l’information de cliquer sur le « sitemap » afin d’avoir une lecture globale du site. D’ailleurs, on trouve des « sitemap » très élaborés (exemple) pourquoi sont-ils donc si peu mis en avant (difficile la plupart du temps de les trouver)Comme si un clic dessus était un aveu d’échec pour le webmaster quant à l’ergonomie de son interface écran !
Des tentatives ont existé concernant les moteurs de recherche ! Ce fut le cas de KartOO (fermé en janvier 2010) qui était capable de fournir une représentation cartographique (en carte heuristique) des résultats d'une recherche. Il permettait de fournir une vue globale et synthétique de l’information, bref de solliciter notre mémoire visuelle et de gagner du temps.
Combien de temps devrons-nous rester « cantonné » aux simples présentations de cartes par des applications où logiciels dédiés type (http://www.mindjet.com/ "anciennement MindManager"the Brain…) avant de voir se déployer des « interfaces innovantes sur la base de « sitemap » existants, voir de nouveaux moteurs de recherche…
En attendant je ne peux que vous conseiller Mindomo pour tous ceux qui veulent essayer de créer une carte heuristique (les 7 premières étant gratuites et exportables)

suite de l'article 26 octobre 2011

Du nouveau sur les cartes Heuristiques

Les réseaux sociaux remettent au goût du jour les cartes heuristiques c'est le cas du réseau linkedin qui propose depuis 10 mois une cartographie de vos contacts via une application.. http://inmaps.linkedinlabs.com/network

Rq : Tout le monde peut l’utiliser à condition d’avoir au moins 50 contacts et 75% de son profil complété.

Il est possible de nommer ces différents sous-groupes en bas à gauche de la page.On peut également faire apparaitre différentes informations en cliquant sur l’un de nos contacts, dont ses liens avec les autres membres. Enfin, il est possible de partager cette carte.

Avantage voir en clin d'oeil  :

1- Notre réseaux : "qui est en lien avec qui "
2- Le degré d’influence de nos contacts (une personne peut regrouper une quantité importante de personnes)
3- les passerelle entre nos différents "réseaux" Vous pouvez également regardez cette video d'explication  http://goo.gl/Us5re


Dans le même ordre d'idée

Il y a maintenant la possiblité avec le réseau social "Google+" et sa fonction Ripples.
Une fonction qui permet de visualiser le partage dans le temps des publications. On y accède en déroulant les options avec la petite flèche en haut à droite. Cette fonctionnalité permet donc à l'internaute de remonter l'historique des commentaires et des partages d'une mise à jour publique. Ripples s'inspire grandement de la fonctionnalité Playback embarquée au sein de la plateforme collaborative Wave en proposant un outil de visualisation pour redécouvrir l'évolution d'une publication.



Dans la série des Mashups je vous les découvrir les sept plus intéressants en lien avec twitter
http://webtrends.about.com/od/webmashups/tp/7-great-twitter-mashups.htm

Une autre utilisation des cartes... sous forme de "perles" c'est que propose la société http://www.pearltrees.com/ perso j'y vois un bon moyen de refaire mon Bookmark en visuel... et de le partager

Il existe également des outils qui s'en rapproche comme les "mashups" qui proposent des représentations visuelles de vos tweets, followers ou graphe social. Exemple : 
http://apps.asterisq.com/mentionmap/#user-rgmobility

+RGMOBILITY

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Merci de rester courtois en toutes circonstance !

______________________________________________________________________



______________________________________________________________________

Metamoteur d'emploi